head_lumiere
CREATION LUMIERE

Une création lumière se définie "ensemble". Elle est composée avec le metteur en scène ou le chorégraphe, le scénographe, les costumes et aussi avec les interprètes pour proposer la lumière la plus adaptée, la plus cohérente, sinon la plus juste avec le projet. Il s'agit donc de définir les axes de travail, les types de sources, les directions, les couleurs et intensités, le rythme... Mais pas seulement.

Ce que je comprends de la création lumière, c'est parfois créer ses propres sources ou les détourner de leur utilisation habituelle. Définir ses supports pour la diffusion. Je crois que nous pouvons alors adapter véritablement à la demande et aux besoins de chaque projet. Et c'est encore cette idée de travail collectif qui permet de tester et d'orienter vers des choix qui deviennent souvent évident... Tourner avec un spectacle dont la création lumière vient d'aboutir est aussi un moyen de vérifier concrètement dès les premières dates que les choix sont justes pour la pièce en même temps que sa capacité d'adaptation dans les différents lieux.



Un peu plus loin...
Ici, le montage électrique à l'intérieur du "feu de cailloux" pour le spectacle Potopoto. Il est composé de 19 lampes et starters de fluo montés en parallèle pour avoir en un seul circuit un clignotement aléatoire sur chaque lampe, mais qui reste graduable en rythme et en intensité. Le choix de création lumière pour ce spectacle jeune public était aussi de diffuser au dessus des enfants avec une toile triangulaire et traiter en permanence des états lumineux en éclairage indirect. On a pu ainsi créer des ambiances pour l'espace du spectateur et travailler dans des effets assez faibles sans jamais avoir un noir total... Même pas peur !

POTOmemoire01
POTOmemoire06
POTOmemoire11


Un autre choix de création lumière avec une toile diffusante pour le spectacle Camélia. Cette fois il fallait utiliser ce support pour traiter la lumière au plateau. Le "kakemono" vertical comme support principal pour la vidéo et le sol blanc, rendaient alors la diffusion d'autant plus efficace.

camelia1
camelia2
verre_a_corps

Dans la pièce Verre à Corps - fusion , c'est le sable versé au sol qui révèle les images d'une projection verticale et devient un écran circulaire qui se construit dans l'espace de danse. Une création lumière directement liée avec l'équilibre de la vidéo.

verre_a_corps

Ces exemples pour dire que la création lumière ne se fait pas en autonomie, mais en liaison avec l'ensemble d'un projet. J'espère qu'ainsi ça devient juste, que ça devient beau. Finalement, on n'invente rien, mais on teste, on bricole parfois et on cherche des solutions qui sont le plus souvent assez simples et efficaces, et portent le spectacle vers l'essentiel : le plaisir et le partage avec le public.

L'ordinateur est là aussi un des outils qui me sert pour la création. Depuis la conception du projet scénographique, il devient alors intéressant pour moi comme pour les artistes d'avoir un rendu visuel. Il y a toujours ce moment précieux de mise en situation concrète dans le théâtre, mais on peut ainsi anticiper beaucoup de choses.