Responsive image

Nicolas Barraud [nikola baro] a.k.a. ИICOBARO:

Mamifère bipède autodidacte de sexe masculin apparu en banlieue parisenne dès 1975. Après le bac à sable, plusieurs années sur les tatamis, des études de micro-mécanique et une formation à l'école nationale du cirque, il se dirige ensuite vers la technique pour le spectacle vivant.
Signes particuliers: Revètement pileux naturellement developpé sur le corps, mais très vite inexistant sur le haut du crâne. Aime les jeux et discussions entre amis, regarder le monde, le vin rouge et la sauce yakitori.


BIOGRAPHIE

Au cours de ses études de micro-mécanique, il débute un travail vers le jonglage et de la manipulation d’objets. Après plusieurs années de pratique il suit une formation de 3 ans à l’Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini, ainsi que des stages et master-class...

L'interet et la fréquente collaboration avec les techniciens lui permet de se former « sur le tas » à la régie pour le spectacle vivant, très vite orienté vers la lumière et la vidéo. Il occupe alors différents postes de régisseur ou technicien dans des structures variées comme le Palais des Congrès de Paris, MAGINEM (scénographie et décors), ETC Audiovisuel, Théâtre Silvia Monfort, Espace Michel Simon de Noisy-le-Grand…

Mais c’est surtout avec des compagnies ou des artistes contemporains qu’il collabore et nourrit un double interêt pour la mise en oeuvre technique et la création artistique. Il réalise plusieurs créations lumière et prend souvent en charge la régie générale de tournée en France et à l’international auprès de compagnies de danse et de théâtre gestuel, mais aussi de théâtre contemporain.

Auteur de l’application Lightool (simulation et calcul d’angle pour les projecteurs et videoprojecteurs), il travaille avec la société Toys-For-Theater sur des modules de l’application LightRegie dont il assure également des formations pour le C.F.P.T.S.. Il compose régulièrement des outils informatiques de diffusion "lumière-vidéo-multimédia-à-la-demande" pour des compagnies, des performances ou des installations. Pour autant, il poursuit avec plaisir son travail corporel et se trouve parfois interprète notamment avec le chorégraphe Yutaka Takei.
Depuis 2016 il collabore avec le peintre Seize Happywallmaker sur un travail graphique interactif.